Cancer du sein

Cancer du sein : Une technologie israélienne transforme les tumeurs en boules de glace

Les patientes atteintes du cancer du sein pourront prochainement être traitées sans chirurgie grâce au développement d'une technique médicale qui détruit les tumeurs en les transformant en une boule de glace. Cette technique a été élaborée par IceCure Medical Ltd, une entreprise de dispositifs médicaux fondée en 2006, dont le siège est à Césarée, en Israël et aux États-Unis dans l'Ohio.

IceCure Medical Ltd développe et commercialise donc des thérapies mini-invasives de cryoablation. Leur système exclusif IceSense3 ™ constitue une alternative intéressante au traitement standard actuel basé sur l'exérèse chirurgicale ouverte. Le système ne nécessite pas d'anesthésie générale, ne contraint pas les femmes à rester à l'hôpital pendant une semaine et laisse très peu de cicatrices.

La procédure IceSense3 ™ utilise les ultrasons d'imagerie pour guider une petite sonde (fine aiguille creuse) dans le fibroadénome. Le système utilise alors des températures extrêmement froides pour détruire (ablation) du fibroadénome ciblé in situ. Le IceSense3 ™ est donc une option thérapeutique de cryoablation qui peut être réalisé en 10 à 15 minutes dans le confort d'un cabinet de médecin.

L'aiguille est refroidie à -170°C par pompage d'azote liquide à travers un réseau de minuscules tubes, permettant au chirurgien de contrôler la taille des billes de glace produites afin de s'assurer que cela bloque toute la tumeur.

Par le biais de ce dispositif, les scientifiques affirment qu'il est possible de traiter des tumeurs allant jusqu'à la taille d'une balle de golf. IceSense3 ™ a déjà été utilisé sur des tumeurs bénignes et les médecins ont commencé des essais de ce système sur 30 patientes atteintes du cancer du sein.

"Les cellules dans le corps humain sont majoritairement constituées d'eau, ce qui signifie qu'elles gèlent", a déclaré Hezi Himmelfarb, le directeur général d'IceCure Medical Ltd.
"Il y a eu des tentatives, auparavant, d'utiliser la chaleur pour détruire les cellules cancéreuses, mais cela peut être extrêmement douloureux car nos corps sont très sensibles à la chaleur", a affirmé Hezi Himmelfarb.
Ce dernier ajoute : "le froid a un effet anesthésiant, de sorte que les patients ressentent très peu de douleurs pendant ou après le traitement."
En outre, la procédure, dite de cryoablation, contrôle la taille de la boule de glace produite pour que la tumeur puisse être détruite sans endommager les tissus sains.
"Il en résulte très peu de cicatrices étant donné que seule l'aiguille est insérée et la tumeur n'a pas besoin d'être enlevée", a ajouté Hezi Himmelfarb.
Le dispositif a déjà été approuvé pour une utilisation aux États-Unis et l'entreprise IceCure Medical Ltd. espère obtenir l'approbation Européenne en 2013.
Près de 50.000 femmes par an sont diagnostiquées avec le cancer du sein au Royaume-Uni, avec 18.000 mastectomies effectuées (l'enlèvement chirurgical, partiel ou total, d'un sein ou des deux). De plus, 39.000 tumorectomies, intervention chirurgicale qui consiste à retirer une tumeur tout en conservant la majeure partie du sein, sont réalisées chaque année. Une femme sur cinq ayant subi une tumorectomie nécessite une nouvelle intervention chirurgicale car l'ensemble de la tumeur n'a pas été enlevée.
Le Dr Eisuke Fukuma, directeur du traitement du cancer du sein au Centre médical Kameda à Chiba, au Japon, qui réalise des essais du système médical, a déjà traité 13 patientes et aucune n'a montré de signes de récidive jusqu’à présent. "La cryoablation pourrait être un formidable système pour le traitement du cancer du sein", a t-il dit.
La cryoablation pourrait également être utilisée pour traiter les cancers du rein, de la prostate et du foie.
Par Vanessa Lamaire, siliconwadi.fr